Antécédents historiques

 

L’écrivain Prosper Mérimée naquit à Paris en 1803 ; Bien qu’amateur de littérature romantique, il obtint ses plus grands succès avec des romans historiques, des histoires courtes et des contes.  Malgré cela, si nous connaissons aujourd’hui Mérimée, c’est grâce à la nouvelle intitulée « Carmen » . Pour l’écrire en 1945, il se base sur l’histoire d’un incident que la Comtesse Maria Manuela Kirkptrick, lui raconta, lors d’un voyage en Espagne 15 ans auparavant, l’histoire d’un bandit, jaloux, qui finit par tuer sa maitresse.

Dans la nouvelle « Carmen », il y a deux personnages : José Lizarrabengoa et Carmen.
José vient de la région du Baztan, il est né à Elizondo et bien qu’au début il apparaisse comme étant militaire, il finit par déserter et devient voleur et assassin.
Carmen de son côté, est née à Etxalar. C’est une belle fille, bohémienne, gitane qui défend sa liberté et son indépendance par-dessus tout.
Il s’agit d’une tragédie qui mêle l’amour et la mort et dans laquelle Carmen devient l’image de l’érotisme et de la fatalité. Carmen est à l’origine de plusieurs autres œuvres comme l’opéra de Bizet (créé en 1875). Asun Garikano l’obtint en 1992 pour les Editions Pamiela.